25e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

9 au 14 novembre 2020

Avec 15 000 entrées et plus de 600 invités de l'industrie nationale et internationale du court métrage, les attentes de la direction du festival ont été largement dépassées. L'un des temps forts de l'anniversaire a été le CinéConcert pour «The Life Underground » (Suisse 2021) de Loïc Hobi au théâtre de Winterthur. L'interprétation en direct de la composition de Diego Baldenweg avec Nora Baldenweg et Lionel Baldenweg par l'orchestre symphonique du Musikkollegium Winterthur a donné lieu à des ovations.

Rendre la fascination du court métrage accessible au public le plus large possible était un autre objectif de l'édition de cette année. «Les installations et interventions dans l'espace extérieur de Winterthur, dans oxyd – Kunsträume et dans la salle des fêtes du Casinotheater pouvaient toutes être visitées gratuitement et ont ainsi permis au public de découvrir la gamme de l'image en mouvement », explique Stefan Dobler, Directeur administratif de Kurzfilmtage. «De pouvoir encore faciliter des rencontres et d’avoir des cinéastes du monde entier sur place était incroyablement important pour nous et fait partie de notre ADN. Nous nous sommes particulièrement réjouis d'accueillir l'ambassadeur Sami Ukelli ainsi que de nombreux cinéastes et autres délégués de notre pays dans le cadre de Focus sur un pays : Kosovo à Winterthur», déclare le Directeur artistique John Canciani.

Highlights dans le programme

  • Grand focus: La Suisse n'existe pas.
  • Focus sur un pay: Kosovo

Les lauréates et lauréats 2021

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Rehearsal» (Nigeria 2021) de Michael Omonua

  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Ob Scena / Ob Scene» (Argentine 2021) de Paloma Orlandini Castro

  • Prix George pour le meilleur film documentaire: «Naya – Der Wald hat tausend Augen» (Pays-Bas 2021) de Sebastian Mulder

  • Nomination à l’European Film Award (EFA): «Über Wasser / On Solid Ground» (Suisse 2021) de Jela Hasler

  • Prix du meilleur film suisse: «Cavales / Dream Racing» (Suisse 2021) de Juliette Riccaboni

  • Prix du meilleur film des écoles de cinéma suisses: «Impériale / Imperial» (Suisse 2021) de Coline Confort, ECAL

  • Prix du meilleur film du programme Sparks I: «Dans la nature / In Nature» (Suisse 2021) de Marcel Barelli

  • Prix du meilleur film du programme Sparks II: «Dirty Talks» (Pays-Bas 2020) de Brandon Grötzinger et Wander Theunis

  • Prix Post-Production: «Il Muratore» (Suisse 2022) de Matteo Gariglio

  • ZKB Prix du Public: «Nanu Tudor / My Uncle Tudor» (Hongrie/Portugal/Belgique 2020) de Olga Lucovnicova

Jury de la compétition internationale

  • Annette Amberg (CH), Curator Coalmine – Raum für Fotografie

  • Greg de Cuir Jr (RS), Independent Curator, Writer, and Translator

  • Léo Soesanto (FR), Head of shorts, Cannes Critics’ Week

  • Oleksiy Radynski (UA), Filmmaker and Writer

  • Katharina Huber (DE), Independent Filmmaker and Artist

Jury de la Compétition suisse et de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Florian Weghorn (DE), Programme Manager Berlinale Talents

  • Aneta Ozorek (PL), Artistic Director Kaboom Animation Festival, Amsterdam

  • Veton Nurkollari (XK), Artistic Director DokuFest, Prizren

Catalogue du festival (anglais)

Contributers' Guide 2020 (anglais)


24e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

3 au 8 novembre 2020

En raison de la pandémie, la 24e édition des Internationale Kurzfilmtage Winterthur s’est déroulée uniquement en ligne, avec succès. Du 3 au 15 novembre 2020, les des cinéphiles du monde entier ont ainsi pu visionner nos programmes soigneusement élaborés Grand focus: la Chine continentale, Hong Kong et Taïwan et Focus sur un pays: l’Ukraine gratuitement depuis le confort de leur domicile.

Cette année, nos 14 Industry Events passionnants étaient consacrés à la durabilité. Réalisateurs et personnes de la branche ont pu participer aux différents événements virtuels du Digital Industry Hub, tels que le Writers’ Room et l’Industry Lab. Malgré les conditions difficiles, nous avons réussi à faire en sorte que le festival reste un lieu de rencontre pour la branche du court métrage. La remise des prix s’est également déroulée en ligne. Sans se déplacer, le public a admiré les salles de projection habituelles de Winterthour, dans lesquelles des cinéastes ont reçu des prix prestigieux. Par ailleurs, les Kurzfilm-Talks à la Radio Stadtfilter ont eu lieu sur Zoom. John Canciani, directeur artistique des Kurzfilmtage, Oleksiy Radynski, cinéaste ukrainien, Carla Maria Losch et Laura Walde, curatrices, et Marion Tüscher, réalisatrice, ont fourni des informations essentielles captivantes sur le programme en ligne.

Highlights dans le programme

  • Grand Focus: Chine continentale, Hong Kong, Taïwan
  • Focus sur un pays: Ukraine

Les lauréates et lauréats 2020

  • Grand Prix de la compétition internationale: «This Day Won’t Last» (Tunisie 2020) de Mouaad el Salem
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Menarca/Menarche» (Brésil 2020) de Lillah Halla
  • Prix George pour le meilleur film documentaire: «A Passage» (Arménie 2019) de Felix Kalmenson et Rouzbeh Akhbari
  • Nomination à l’European Film Award (EFA): «Dustin» (France 2020) de Naïla Guiguet
  • Prix du meilleur film suisse: «Carbón» (France/Suisse 2020) de Davide Tisato
  • Prix du meilleur film des écoles de cinéma suisses: «Supreme» (Suisse 2020) de Youssef Youssef, HEAD
  • Prix du meilleur film du programme Sparks I : «Zolotye pugovitzi/The Golden Buttons» (Russie 2020) d’Alex Evstigneev
  • Prix du meilleur film du programme Sparks II : «Cultes» (France 2019) de Brutti Debrouwer Harel (LA)HORDE
  • Prix Post-Production: «Un Cielo Nublado» (Suisse 2021) de Remo Scherrer

Jury de la compétition internationale

  • Annette Amberg (CH) Curator Coalmine –Raum für Fotografie, Winterthur
  • Greg de CuirJr (RS) Independent Curator, Writer, and Translator
  • Léo Soesanto (FR) Head of shorts, Cannes Critics’ Week
  • Oleksiy Radynski (UA) Filmmaker and Writer
  • Randa Maroufi (FR/MA) Visual Artist

Jury de la Compétition suisse et de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Florian Weghorn (DE) Programme Manager Berlinale Talents
  • Marta Bałaga (FI) Film Journalist
  • Veton Nurkollari (XK) Artistic Director DokuFest, Prizren

Catalogue du festival (anglais)

Contributers' Guide 2020 (anglais)

23e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

5 au 10 novembre 2019

Les six jours des Kurzfilmtage ont comptabilisé 17 500 entrées et accueilli plus de 650 invités du milieu du cinéma national et international. Stefan Dobler, directeur administratif des Kurzfilmtage, souligne la qualité de la cérémonie d’ouverture: «Avec nos 800 invités, nous avons mieux rempli le Theater Winterthur qu’aucune autre cérémonie d’ouverture auparavant.» La visite du Conseiller fédéral Alain Berset a également attiré le public. M. Dobler souligne tout particulièrement la fréquentation des Industry Events. «Cinéastes, distributeur.trice.s et festivals ont profité de cette plateforme pour échanger. Cela montre que nous avons bien choisi nos expert.e.s et nos thématiques.» Le projet 5x5x5 et la thématique de cette année «To Come, to Stay, to Leave» nous ont apporté une première mondiale: 5 cinéastes de 5 pays africains ont tourné 5 courts métrages dans la région en 5 semaines. Les projections ont été très fréquentées.

John Canciani a été particulièrement impressionné par les discussions qui ont eu lieu avec les cinéastes brésiliens. Le directeur artistique des Kurzfilmtage a remarqué que le public a eu plaisir à échanger sur la situation politique illustrée dans le programme Focus sur un pays. «Les débats sur la censure et la discrimination sous le régime brésilien ont été très engagés, et parfois remplis d’émotions.» Cela montre l’importance de ces discussions, y compris dans le cadre d’un événement culturel comme les Kurzfilmtage. De plus, il a constaté avec plaisir que le vaste éventail de programmes proposés ont atteint leur objectif. «Notre public est très varié, mais les retours que nous avons reçus montrent que chacun a trouvé des projections qui lui ont plu.»

Highlights dans le programme

  • Grand Focus: The Future Is ...
  • Focus sur un pays: Brésil
  • Focus sur une personnalité: James N. Kienitz Wilkins

Les lauréates et lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Bab Sebta» (France/Maroc 2019) de Randa Maroufi
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Automne Malade / Autumn III» (France 2019) de Lola Cambourieu et Yann Berlier
  • Nomination à l’European Film Award (EFA): «Kolektyviniai sodai / Community Gardens» (Lituanie 2019) de Vytautas Katkus
  • Prix de la compétition Suisse: «22:47 Linie 34» (Suisse 2019) de Michael Karrer
  • ZKB Prix du Public: «Postcards from the End of The World» (Grèce 2019) de Konstantinos Antonopoulos

Prix remis lors de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Prix du meilleur film des écoles de cinéma suisses: «bloc b» de Nora Longatti (Suisse 2019), ECAL

Prix des programmes des jeunes 16+/12+

  • Prix du programme des jeunes 16+: «Spolu Sami / Apart» de Diana Cam Van Nguyen (République tchèque 2018)
  • Prix du programme des jeunes 12+: «Nan Fang Shao Nv / She Runs» de Qiu Yang (Chine/France 2019)

Prix Postproduction

  • «FLANNERY’S» de Thabea Furrer (Suisse 2019)

Jury de la Compétition international

  • Annina Wettstein (CH/DE) Festival Programmer
  • Chipo Zhou (ZA) Artistic Director Durban International Film Festival
  • Giona A. Nazzaro (IT) General Delegate Venice International Film Critics’ Week / Curator Visions du Réel (Nyon)
  • Ognjen Glavonić (RS) Filmmaker / co-founder Pančevo Film Festival
  • Zsuzsanna Kiràly (DE) Head of Development Komplizen Film

Jury de la Compétition suisse et de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Anne Gaschütz (DE) Deputy Director Filmfest Dresden

  • Camille Hébert-Bénazet (FR) Head of Cannes Court Métrage
  • Vladan Petkovic (RS) Film critic / curator

Catalogue du festival (anglais)

Contributor's Guide (anglais)

22e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

6 au 11 novembre 2018

Die 22. Internationalen Kurzfilmtage Winterthur verzeichneten 17 000 Eintritte und begrüssten über 650 Gäste aus der nationalen und internationalen Kurzfilmbranche. Die Kurzfilmtage erwiesen sich einmal mehr als Vernetzungs- und Informationsplattform für Kurzfilmschaffende aus aller Welt, boten viele kurze Entdeckungen für Filminteressierte, regten zu Gesprächen und Diskussionen nach den Screenings an und entführten das Publikum aus dem Alltag.

35 films étaient en compétition pour le Grand Prix de la compétition internationale. Huit d’entre ont mis les femmes en avant et illustrent des thématiques et des structures sociales, des questions liées au corps et à la sexualité. Les 18 films sélectionnés pour la compétition suisse ont été’une remarquable diversité et ont offert un bon équilibre des genres.

Les Kurzfilmtage offrent un vaste choix d’événements professionnels et de formations destinées aux cinéastes, telle que la Journée des écoles de cinéma suisses, durant laquelle les étudiant.e.s présentent leurs courts métrages devant un jury international, et l’un.e d’entre eux/elle se voit attribuer le Prix du meilleur film d’école suisse. L’Industry Lab, composé de tables rondes et d’ateliers, ainsi que la Writers’ Room complètent notre offre.

Highlights dans le programme

  • Grand Focus: This is Britain
  • Focus sur un pays: la Géorgie
  • Focus sur une personnalité: Mike Hoolboom

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Bigger Than Life» (Italie/Macédoine/Allemagne/ 2018) d’Adnan Softić
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «A Room with a Coconut View» (Thaïlande 2018) de Tulapop Saenjaroen
  • Prix du meilleur film suisse: «The Flood Is Coming» (Suisse/Grande-Bretagne 2018) de Gabriel Böhmer
  • ZKB Prix du Public: «Brotherhood» (Canada/Tunisie 2018) de Meryam Joobeur

Prix remis lors de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «Hamama & Caluna» d’Andreas Muggli (HSLU – Video)

Prix hors compétition

  • Prix Post-Production: «Onaniegramm» de Maja Gehrig
  • Prix du film jeunesse 12+ : «All These Creatures» (Australie 2018) de Charles Williams
  • Prix du film jeunesse 16+ : «Guaxuma» (Brésil 2018) de Nara Normande

Jury de la Compétition international

  • Bianca Lucas (cinéaste et programmatrice du Festival du film de Sarajevo, Pologne)
  • Georg Bütler (programmateur en chef du Zurich Film Festival, Suisse)

  • Miguel Valverde (codirecteur du festival international de films IndieLisboa, Portugal)
  • Philippe Ciompi (sound designer et mixeur, Suisse/Grèce)
  • Tara Judah (productrice au centre culturel et cinématographique Watershed à Bristol, Grande-Bretagne/Australie)

Jury de la Compétition suisse et de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Jasmin Basic (historienne du cinéma et curatrice, présidente de Pro Short), Suisse/Croatie)

  • Matt Lloyd (directeur du Festival de courts métrages de Glasgow, Grande-Bretagne)

  • Natascha Noack (membre du comité de sélection de la Berlinale, Allemagne)

Catalogue du festival

21e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

7 au 12 novembre 2017

Les Kurzfilmtage 2017 étaient entièrement placés sous le signe du cinéma Virtual Reality, qui, avec des séances complètes, était le coup de cœur du public. Malgré l'immersion individuelle dans les films, grâce aux lunettes et aux écouteurs, une expérience commune a été créée aux Theater Winterthur dans le cinéma spécialement aménagé.

Les compétitions de cette année étaient bien fréquentées, surtout la Compétition Suisse avec le favori du public ' Facing Mecca ' de Jan-Eric Mack qui vient de Winterthur. Après que le court métrage (qui est toujours en course pour un Oscar) avait déjà remporté des prix internationaux, il a célébré sa première suisse aux Kurzfilmtage de cette année et a gagné le ZKB Prix du Public. Mais il n'y avait pas que des jeunes talents : le célèbre cinéaste suisse Fredi M. Murer est venu à Winterthur pour deux discussions et a bien diverti le public avec ses anecdotes du monde des cinéastes des années 60 et 70. Son travail cinématographique était présent avec le film épisodique Swissmade, qui a été présenté pour la première fois depuis le début des années 70, et les courts métrages Chicorée et Sad-is-fiction - le screening de ceux-ci faisait très plaisir au réalisateur. L'accent thématique était l'Asie du Sud-Est. Cette année, les Kurzfilmtage offraient aux cinéastes de cette région en plein essor une plateforme importante - unique dans le domaine des festivals européens de courts métrages.

L'association des Kurzfilmtage était aussi très active en cours de l'année. En plus de la nuit du court métrage, qui a eu lieu dans 23 villes dans toutes les régions linguistiques et qui trouve un public de plus en plus important, les Kurzfilmtage ont mis en œuvre plus de 10 coopérations - entre autres, ils ont organisé un programme de film par rapport à HR Giger dans le cadre du festival ' Zurich meets Hong Kong ', qui a fait salles combles.

Highlights dans le programme

  • Grand Focus: Asie du sud-est
  • Focus sur un pays: Grèce
  • Focus sur une personnalité: Pimpaka Towira

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Ligne noire»(Suisse 2017) de Mark Olexa et Francesca Scalisi
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Flores» (Portugal 2017) de Jorge Jácome
  • Prix du meilleur film suisse: «Valet noir» (Suisse 2017) de Lora Mure-Ravaud
  • Prix de la meilleure photographie pour un film suisse: Florian Berutti pour son travail de la caméra au film «Premier amour» (Suisse 2016) de Jules Carrin
  • ZKB Prix du Public: «Facing Mecca» (Suisse 2017) de Jan-Eric Mack

Prix remis lors de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «Kinder der Nacht» (Suisse 2017) de Kim Allamand (production: Zürcher Hochschule der Künste)

Prix hors compétition

  • Prix Post-Production: Corina Schwingruber Ilić pour son doc «The Cruise»
  • Prix du film jeunesse: «How Long, Not Long» (Danemark 2016) de Michelle et Uri Kranot

Jury de la Compétition international

  • Marcin Luczaj, Pologne - New Europe Film Sales, ci-devant Warsaw Film Festival et ZUBROFFKA Short Film Festival
  • Marie-Pauline Mollaret, France - membre du comité de sélection des courts métrages de la Semaine de la Critique du Festival de Cannes, rédactrice en chef d’EcranNoir
  • Penelope Bartlett, États-Unis - programmatrice pour The Criterion Channel, FilmStruck, curatrice pour shortoftheweek.com
  • Pimpaka Towira, Thaïlande - cinéaste, productrice
  • Pascal Blum, Suisse - critique de cinéma au Tages-Anzeiger

Jury de la Compétition suisse et de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Anna Purkrabkova, Tchéquie - programmatrice Karlovy Vary Int. Film Festival
  • Eva Vitija, Suisse - scénariste
  • Sam Morill, États-Unis - Director of Curation Vimeo

Catalogue du festival (anglais)

20e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

8 au 13 novembre 2016

Six jours, trois lieux, 237 courts métrages, dix blocs de compétition et 28 programmes thématiques – voici en substance à quoi ressemble la 20e édition des Kurzfilmtage, le plus grand festival de court métrage de la Suisse. Derrière ces chiffres se cache un travail intensif de plus d'une année et d'innombrables heures de travail fournies par plus de 50 membres de l'association.

Pour célébrer son jubilé, les Kurzfilmtage proposaient, avec le CinéConcert, une expérience musicale et cinématographique tout à fait exceptionnelle: un spectacle unique de perles historiques silencieuses autour de la fascination pour le chemin de fer au début du XXe siècle, accompagné par un orchestre live du Musikkollegium Winterthur sous la direction de Reto Parolari. Et les nostalgiques n'étaient pas en reste: sous l'appellation Kurzfilmtage en plein air, il était possible de découvrir l'histoire du festival en se baladant dans la vieille ville de Winterthour, avec anecdotes à la clé et artéfacts à apercevoir dans certaines vitrines ou sur des places publiques. Et last but not least: Le programme Kurz im Himmel donnait un aperçu amusant sur la naissance et la fondation des Kurzfilmtage – deux belles heures de et avec des camarades de l'époque, des anachronismes assumés qui incluent du Super-8, des cassettes VHS et des fax. La devise de l'édition: Cinema is not dead!

Highlights dans le programme

  • CinéConcert orchestré en direct par le Musikkollegium Winterthur

  • Grand Focus: Pais nordiques
  • Focus sur un pays: la Colombie
  • Focus sur une personnalité: Salomé Lamas

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «A Man Returned» (Grande-Bretagne/Pays-Bas/Liban/Danemark 2016) de Mahdi Fleifel
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «NO’I» (Belgique/Viêt-nam 2016) de Aline Magrez
  • Prix du meilleur film suisse: «E.B.C. 5300m» (Suisse 2015) de Léonard Kohli
  • Prix de la meilleure photographie pour un film suisse: Laurence Bonvin pour son travail de photographie dans son propre film «Avant l’envol» (Suisse 2015)
  • ZKB Prix du Public: «Digital Immigrants» (Suisse 2016) de Dennis Stauffer et Norbert Kottmann

Prix hors compétition

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «Millimeterle» (Suisse 2015) de Pascal Reinmann (ZHdK)
  • Prix Shortrun: «Soy tu Papá» de Garrick James Lauterbach
  • Prix du film jeunesse: «Mother Knows Best» (Suède 2016) de Mikael Bundsen

Jury

  • Emilio Alvarez (ESP) – directeur de LOOP Barcelona
  • Kathleen McInnis (USA) – consultante stratégique de festivals, directrice des programmes du Aspen Shortsfest, programmatrice du Short Cuts TIFF
  • Milja Mikkola (FIN) – directrice des programmes du Midnight Sun Film Festival
  • Luciano Rigolini (SUI) – artiste/photographe et producteur
  • Neil Young (GBR) – critique de films

Jury de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Jenny Billeter (SUI) – programmatrice Solothurner Filmtage et Kino Xenix, Suisse
  • Daniel Ebner (AUT) – directeur des programmes VIS Vienna Independent Shorts, Autriche
  • François Morisset (FRA) – producteur Salaud Morisset

Catalogue du festival (anglais)

19e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

3 au 8 novembre 2015

Les Kurzfilmtage ont toujours eu à cœur d'étendre leurs collaborations au fil des ans, et cette année 2015 a marqué un nouveau tournant dans cette direction, reprenant à sa charge l'organisation de la Nuit du Court métrage dans toute la Suisse (jusque-là gérée par SWISS FILMS).

Les courts métrages tournent à présent dans 23 villes de Suisse chaque printemps et automne. Une deuxième édition du projet «5x5x5», cinq réalisateurs de cinq régions en conflit, ont produit des œuvres sur le thème de l'exil pendant un séjour de cinq semaines à Winterthour. Une fois encore, la réponse fut grandiose et la Première mondiale des cinq courts métrages documentaires a reçu une standing- ovation d'un public venu en masse ce samedi soir-là au Théâtre de Winterthour. Le dernier venu, le tout nouveau cinéma Cameo situé dans le quartier de Sulzer-Areal à Winterthour a lui aussi accueilli de nombreux visiteurs. Et en passant, la 19e édition aura créé l'événement en projetant des œuvres de jeunesse d'Andy Warhol qui n'avaient jusque-là jamais été montrées sur sol européen.

Highlights dans le programme

  • Grand Focus: Arab Encounters: Visions & Realities
  • Focus sur un pays: Bhutan/Nepal
  • Focus sur une personnalité: Christoph Giradet & Matthias Müller

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «The Living Need Light, the Dead Need Music» (Vietnam 2014) de The Propeller Group
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Totem» (Norvège 2015) de Marte Vold
  • Prix du meilleur film suisse: «Nuestro Mar» (Suisse 2015) de Eileen Hofer
  • Prix de la meilleure photographie: Maxime Kathari dans «O som da casa» (Suisse 2015) de Maxime Kathari
  • Prix du Public: «Hausarrest» (Suisse 2015) de Matthias Sahli

Prix hors compétition

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «Seemannsgarn» (Suisse 2015) de Claudia Wirth et Julia Munz
  • Prix Shortrun pour le script «Rakijada» de Nikola Ilić
  • Prix du film jeunesse: «If Mama Ain’t Happy, Nobody’s Happy» (Hollande 2014) de Mea Dols de Jong

Jury

  • Luciano Barisone (directeur du Festival des Visions du Réel, Nyon)
  • Sally Berger (assistante à la programmation département de film MoMA)
  • Calmin Borel (comité de sélection Festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand)
  • Lamia Joreige (artiste et réalisatrice, Liban)
  • Vangelis Mourikis (acteur et producteur, la Grèce)

Jury de la journée des écoles de cinéma suisses

  • Laurence Boyce (chargé de programme/journaliste, l'Estonie)
  • Jing Haase (market managerin Nodisk Panorama, Suède)
  • Ivan Madeo (producteur, Suisse)

Catalogue du festival (anglais)

18e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

4 au 9 novembre 2014

En 2014, le festival a décidé d'agrandir ses programmes thématiques en plusieurs sections, notamment en déterminant un Grand Focus, un Focus sur un pays et un Focus sur une Personnalité.

 Le Grand Focus de l'année fut consacré à l'Europe entière et a inclus une certaine variété de films historiques qui, en plus, a mené à l'introduction du label «Cinema Nostalgia» afin de désigner les programmes qui projettent les films en pellicule. Le maire de l'époque, Mike Künzle, a eu le plaisir d'annoncer que l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences avait accepté d'inclure sa ville dans le cercle des festivals qualifiés pour les OSCAR®. Pour augmenter les chances de remporter la plus grande de toutes les récompenses de films pour la nouvelle génération de réalisateurs suisses, le workshop de scénaristes «Writer's Room» a été ajouté aux événements Industry du festival. L'association des Kurzfilmtage fut aussi active tout au long de l'année en réalisant 23 collaborations avec des institutions culturelles nationales et internationales, incluant le KURZ – KUNST – KINO, qui a eu lieu lors des célébrations des 750 ans de la Ville de Winterthour.

Highlights dans le programme

  • Grand Focus: l'Europe
  • Focus sur un pays: Cinéma indigène
  • Focus sur une personnalité: Yann Gonzalez

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «A Million Miles Away» (USA 2014) de Jennifer Reeder
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Kuhani» (Ouganda/USA/Nigeria 2013) de Ntare Guma Mbaho Mwine
  • Prix du meilleur film suisse: «Tišina mujo» (Suisse/la France/la Bosnie-Herzégovine 2013) de Ursula Meier
  • Prix de la meilleure photographie: Aurelio Buchwalder dans «Wandelzeit – Eine Gletscherperformance» (Suisse 2014) de Jan-Eric Mack
  • Prix du Public: «Abseits der Autobahn» (Suisse 2014) de Rhona Mühlebach

Prix hors compétition

  • Preis für den besten Schweizer Schulfilm: «L’offre» (Schweiz 2014) von Moïra Pitteloud
  • Shortrun-Preis für das Drehbuch «Doug & Walter» von Samuel Morris
  • Jugendfilmpreis: «Tastes Like Chicken?» (Brasilien 2012) von Quico Meirelles

Jury

  • Monia Chokri (actrice et réalisatrice, Canada)
  • Joke Ballintijn (chargé de programme , Hollande)
  • Jonathan Pouthier (programmateur, Centre Pompidou, la France)
  • Yael Bartana (artiste, Israel)
  • Michael Sennhauser (rédacteur cinéma SRF 2 Kultur, Suisse)

Jury de la Journée des écoles suisses

  • François Bonenfant (responsable de la formation Cinéma et Arts Visuels au centre de cours national, Le Fresnoy, la France)
  • Sirkka Möller (directrice Doc Station Berlinale Talents, chargé de programme, Allemagne)
  • Anna Thommen (réalisatrice, Bâle, Suisse)

Catalogue du festival

17e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

5 au 10 novembre 2013

2013 fut caractérisé par la continuité malgré quelques changements: après le remplacement du Directeur artistique l'année précédente, Remo Longhi a repris les fonctions de Delphine Lyner qui tenait le rôle de Directrice administrative.

Cette année a également amené l’augmentation attendue depuis longtemps du personnel de base avec des collaborateurs à temps partiel. Mais ce fut une personne en particulier qui créa l'histoire: le réalisateur chinois Hu Weï, qui vit en France, et qui a plus qu'enthousiasmé le jury et le public avec le film «La Lampe au beurre de yak» (Chine/France 2013). Le film a remporté le Grand Prix ainsi que le Prix du Public. Seul un autre réalisateur était parvenu à accomplir le doublé auparavant, il s'agit de Marc Isaacs en 2003 avec «Lift» (UK 2001). Un autre moment dont on se souviendra fut la projection du programme «We Are Soccer» montré en extérieur au stade Schützenwiese dans une atmosphère absolument unique. Enfin, les Kurzfilmtage ont accueilli pour la première fois un artiste en résidence, Humberto Díaz, à la Villa Sträuli arts centre de Winterthour.

Highlights dans le programme

  • Cinéma indépendant USA
  • We Are Soccer
  • Cuba

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «La lampe au beurre de yak» (Chine/France 2013) de Hu Wie
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Quelqu’un d’extraordinaire» (Canada 2013) de Monia Chokri
  • Prix du meilleur film suisse: «Kod Ćoška» (Suisse 2013) de Corina Schwingruber Ilić et Nikola Ilić
  • Prix de la meilleure photographie: Quetzalli Malagón pour «Idyllium» (Cuba/Suisse 2013) de Denise Fernandes
  • Prix Public: «La lampe au beurre de yak» (Chine/France 2013) de Hu Wei

Prix hors compétition

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «205 la terre s’ouvre» (Suisse 2013) de Julie de Wispelaere
  • Prix Shortrun pour le script «Between» de Flo Baumann
  • Prix du film jeunesse: «Yardbird» (l'Australie 2012) de Michael Spiccia

Jury

  • Alessandro Marcionni (directeur Pardi di domani, Festival del film di Locarno, Schweiz)
  • Sari Volanen (rédactrice en chef YLE, la Finlande)
  • Mick Hannigan (directeur du festival IndieCork, Film Festival, l'Irlande)
  • Jennifer Reeder (réalisatrice, USA)
  • Humberto Díaz (artiste, Kuba)

Jury de la Journée des écoles suisses

  • Tom Kalin (réalisateur/producteur, professeur cinéma Film Columbia University NYC, USA)
  • Thierry Jobin (directeur artistique Festival International de Films de Fribourg FIFF, Suisse)
  • Carlotta Holy-Steinemann (cadreuse, Suisse)

Catalogue du festival

16e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

6 au 11 novembre 2012

«Un 'k' minuscule sur fond rouge, court et succinct, il n'en faut pas plus. Les Internationale Kurzfilmtage Winterthur, dont le logo fait office d'annonce, sont déjà une telle institution qu'il n'y a guère besoin d'une introduction», écrivait ainsi la NZZ sur le festival en novembre 2012.

Le Canton de Zurich a montré sa satisfaction en augmentant son soutien cette même année. Cela a motivé les organisateurs à prolonger le festival d'un jour en démarrant le mardi pour la première fois. Et une bonne étoile s'est manifestée en ce 6 novembre: Roger de Weck, Secrétaire général de la SRG SSR, a annoncé pendant son discours d'ouverture, à la grande surprise de tous, que la SRG SSR allait désormais remettre le Prix du meilleur film d'école suisse. La digitalisation des archives de films a également commencé en 2012 – un projet long et intense qui occupe l'équipe pendant la «durée» de quelque 25 000 films. Après huit éditions et un travail extrêmement précieux à développer et faire grandir le festival, le Directeur artistique Reto Bühler a quitté ses fonctions et fut remplacé par John Canciani.

Highlights dans le programme

  • Cinéma Balkans
  • Ivan Ladislav Galeta

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale «Isla Alta» (Paraguay 2011) de Federico Adorno
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Death to the Camera» (l'Afghanistan/USA 2011) de Sayad Qasem Hossaini
  • Prix du meilleur film suisse: «Os vivos tambem choram» (Suisse 2012) de Basil Da Cunha
  • Prix de la meilleure photographie: Pauline Richon pour «Coup de Soleil» (Suisse 2012) de Natalia Ducrey
  • Prix du Public: «Kurt und der Sessellift» (Suisse 2012) von Thaïs Odermatt

Prix hors compétition

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «Traumfrau » (Suisse 2012) de Oliver Schwarz
  • Prix Shortrun pour le script «KALI YUGA – From Ganga to Bollywood» de Pao Paixao
  • Prix du film jeunesse: «Levis Hest» (Norvège 2011) de Torfinn Inversen

Jury

  • Lars Henrik Gass (directeur du festival Kurzfilmtage Oberhausen)
  • Eileen Hofer (réalisatrice, Genève)
  • Linda O. Olszewski (Short International, Los Angeles)
  • Laurence Reymond (Quinzaine des Realisateurs, Cannes)
  • Želimir Žilnik (réalisateur, Serbie)

Jury de la Journée des écoles suisses

  • Catherine Ruelle (journaliste RF1, Paris)
  • Christoph Schaub (réalisateur et scénariste, Zurich)
  • Cornelia Seitler (productrice, Maximage, Zurich)

15e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

9 au 13 novembre 2011

La 15e édition fut célébrée avec un nouveau design: l'agence Neue LGK a accepté de remanier toute la communication visuelle du festival et l'idée des abréviations est alors née!

Le festival a également lancé un nouveau programme intitulé «5x5x5» en collaboration avec la ZHdK et la réalisatrice suisse Ivana Lalovic. Cinq réalisateurs des cinq continents furent invités à séjourner cinq semaines à Winterthour dans l'idée de réaliser chacun un court métrage documentaire sur la ville. La Première mondiale des films lors de cette 15e édition des Kurzfilmtage a créé un tel engouement qu'il a fallu organiser dans la foulée une seconde projection pour que tout le monde puisse voir les films. En résonance avec la thématique de l'année consacrée à l'Afrique, un jeune réalisateur de Madagascar fut invité à passer sept semaines en Suisse, en collaboration avec l'Ambassade de Suisse et la HEAD de Genève. Le festival a également investi dans la jeune génération locale, élargissant ses activités de son programme «Courts en classe».

Highlights dans le programme

  • l'Afrique
  • 5x5x5
  • Deimantas Narkevičius

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Brûleurs» (France 2011) de Farid Bentoumi
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale «Threesome» (Allemagne/Pays-Bas/Norvège 2010) de Johannes Dullin
  • Prix du meilleur film suisse: «Bon Voyage» (Suisse 2011) de Fabio Friedli
  • Prix de la meilleure photographie: Gabriel Lobos pour «Le Début de la fin» (Suisse 2011) de Jean-François Vercasson
  • Prix du Public: «Las Palmas» (Suède 2011) de Johannes Nyholm

Prix hors compétition

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «Bon Voyage» (Suisse 2011) de Fabio Friedli
  • Prix Shortrun pour le script «Kurt und die Sesselbahn» de Thaïs Odermatt

Jury

  • Maike Mia Höhne (curatrice Berlinale Shorts, Allemagne)
  • Ken Wardrop (réalisateur, l'Irlande)
  • Filip Zumbrunn (cadreur, Suisse)
  • Pascale Faure (chef de secteur Kurzfilm Canal+, la France)
  • Dyana Gaye (réalisatrice, la France)

Jury de la Journée des écoles suisses

  • Luciano Barrisone (directeur du festival Visions du Réel, Nyon)
  • Elena Tatti (productrice, Box Productions, Renens)
  • Micha Lewinsky (réalisateur, Zürich)

14e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

10 au 14 novembre 2010

La 14e édition s'est focalisée sur les films entre art et cinéma. Et le public a bien accueilli le choix plutôt ambitieux de la proposition, à tel point que le nombre de billets vendus s'est élevé à 14 500. Ceux qui ne pouvaient pas assister aux séances avaient néanmoins la possibilité d'écouter la radio locale Stadtfilter qui, chaque soir, a fait une émission depuis le lounge du festival au Casinotheater, où l'on pouvait entendre des discussions avec les invités du festival.

En plus de l'art, les Kurzfilmtage se sont à nouveaux dédiés au trash, notamment avec la nocturne «Zombie Attack» et avec le revival de la légendaire «Trash Night». Le réalisateur David O'Reilly est revenu à Winterthour après son Prix remporté en 2009, devenant ainsi le seul réalisateur à recevoir le Grand Prix deux fois de suite aux Kurzfilmtage et de deux Jurys différents. Enfin, le « Programme pour les jeunes » conçu exprès pour une audience entre 12 et 16 ans a fini de refermer le vide entre la Lanterne magique et les projections pour adultes, et par conséquent ont placé les fondations pour une offre scolaire solide sous l'appellation de «Courts en classe».

Highlights dans le programme

  • Le court métrage entre l'art et le cinéma
  • l'Asie centrale
  • Ran Slavin

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «The External World» (l'Irlande/Allemagne 2010) de David OReilly
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Glukhota» (Ukraine 2010) de Myroslav Slaboshpytskiy
  • Prix du meilleur film suisse: «Stick Climbing» (Suisse/l'Autriche 2010) de Daniel Zimmermann
  • Prix de la meilleure photographie: Pascal Walder pour «Yuri Lennon’s Landing on Alpha» (Suisse/Allemagne 2009)
  • Prix du Public: «Heimatland» (Suisse 2010) de L.Arnold/A.Schneider/M.Portmann/F.Friedli

Prix hors compétition

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «Happy» (Suisse 2010) de Stefan Künzler
  • Prix Shortrun pour le script de «Baggern» de Corina Schwingruber Ilić

Jury

  • Balz Bachmann (compositeur, enseignant ZHDK, Schweiz)
  • Catherine Colas (rédactrice de film, ZDF et Arte, France)
  • Sergio Fant (curateur Internationales Filmfestival Venedig, Italie)
  • Ardiouma Soma (responsable des programmes FESPACO Pan-African Film & TV Festival of Ouagadougou, Burkina Faso)
  • Jeanne Waltz (réalisatrice, Suisse)

Jury de la Journée des écoles suisses

  • Alessandro Marcionni (responsable de court métrage, Festivale Internationale die Locarno)
  • Susann Wach Rozsa (productrice, Zurich)
  • Christoph Schaub (réalisateur, Zurich)

13e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

4 au 8 novembre 2009

La 13e édition fut consacrée à renforcer la position du festival comme plaque tournante de l'industrie nationale et internationale du cinéma, avec l'envie d'attirer l'attention non seulement de nouvelles personnes mais aussi des réalisateurs reconnus. En plus de la 2e édition de la Journée des écoles suisses, un certain nombre d'offres pour les professionnels du court métrage furent introduites sous le label «Producer's Day».

Certains de ces événements eurent lieu dans les nouvelles salles du festival, le Theater Winterthur et l'Hôtel Krone. Par ailleurs, les organisateurs ont rendu les compétitions d'autant plus attrayantes en créant un nouveau Prix qui récompense la meilleure photographie. De plus, un autre Prix fut créé, celui du scénario le plus prometteur permettant de soutenir des films en phase de production. Plutôt que de mettre le focus sur un pays en particulier, les programmes thématiques de cette édition 2009 a mis en exergue des films politiques et les courts nominés aux European Film Awards.

Highlights dans le programme

  • Courts métrages politiques
  • Pays Basque
  • Ken Wardrop

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Please say something» (l'Irlande/Allemagne 2008) de David O’Reilly
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Believe» (Grande-Bretagne 2009) de Paul Wright
  • Prix du meilleur film suisse: «Ich bin’s Helmut» (Suisse/Allemagne 2009) de Nicola Steiner
  • Prix de la meilleure photographie: Lorenz Merz pour «Schonzeit» (Suisse 2009) de Irène Ledermann
  • Prix du Public: «Wagah» (Allemagne/l'Inde/Pakistan 2009) de Supriyho Sen

Prix hors compétition

  • Prix du meilleur film d’école suisse: «Chrigi» (Suisse 2009) de Anja Kofmel
  • Prix Shortrun pour le script «Muselé» de Sahar Suliman

Jury

  • Vanja Kaludjericic (curatrice Sarajevo Film Festival, la Croatie)
  • Màrio Micaelo (directeur artistique Internationales Filmfestival Curtas Vila do Conde, Portugal)
  • Patricia Mollet-Mercier (actrice, Suisse)
  • Oliver Rihs (réalisateur, producteur, enseignant film et vidéo, Gestaltungsschule «G» in Zürich)
  • Shane Smith (Membre du groupe des programmes court métrage, Sundance Film Festival, USA)

Jury de la Journée des écoles suisses

  • Claudius Gentinetta (réalisateur des dessins animés, Zürich)
  • Jean Perret (directeur du festival, Vision du Réel, Nyon)
  • Stina Werenfels (réalisatrice, Zürich)

12e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

5 au 9 novembre 2008

En 2008, les films furent projetés au Kino Palace, qui était plutôt sujet aux pépins techniques, pour la dernière fois. Les Kurzfilmtage ont accueilli Delphine Lyner au nouveau poste de Directrice administrative, ainsi que deux membres supplémentaires du jury.

 A côté des désormais 5 jurés départageant les lauréats des compétitions, un deuxième jury a départagé les projets des cinq meilleurs films suisses lors de la Journée des écoles suisses qui a lieu pendant le festival, récompensant ainsi le meilleur film d'école. Les organisateurs ont investi la somme remportée avec le Prix de la Culture reçu l'année auparavant pour une refonte complète de son site internet.

Highlights dans le programme

  • Israël
  • Nicolas Provost

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Dockpojken» (Puppetboy) (Suède 2008) de Johannes Nyholm
  • Prix d’encouragement de la compétition internationales: «Love you more» (Grande-Bretagne 2007) de Sam Taylor-Wood
  • Prix du meilleur film suisse: (ex aequo): «Polar» (Suisse 2007) de Michael Koch et «Second Me» (Suisse 2008) de Anna Thommen
  • Prix du Public: «Second Me» (Suisse 2008) de Anna Thommen

Prix hors compétition

Prix du meilleur film d’école suisse: «La Délogeuse» (Suisse 2008) de Julien Rouyet

Jury

  • Nir Bergman (réalisateur, Israël)
  • Sabine Boss (réalisatrice, Suisse)
  • Peter Liechti (co-fondateur de KinoK, St. Gallen, réalisateur, Suisse)
  • Christoffer Olofsson (directeur des programmes, Uppsala International Short Film Festival, Suède)
  • Barbara Orlicz-Szczypula (Chef des programmes, Krakow Film Festival, Pologne)

Jury de la Journée des écoles suisses

  • Frank Braun (directeur du festival Fantoche, Baden, opérateur cinéma Luzern, Zürich)
  • Sabine Gisiger (réalisatrice, Zürich)
  • Francin Lusser (productrice, Genève)

11e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

7 au 11 novembre 2007

Pour donner un avant-goût de la Coupe d'Europe de football de 2008, les Kurzfilmtage ont invité l'Autriche comme pays d'honneur. Alors que la Suisse a encore manqué son opportunité d'aller plus loin que le premier tour, les réalisateurs suisses, eux, furent nettement plus persuasifs:

«René» de Tobias Nölle (2007) fut le premier (et le seul à ce jour) film helvétique à remporter le Grand Prix de la Compétition internationale. Le Prix du Public est revenu à «Il neige à Marrakech» (2006) de Hicham Alhayat, ce qui en fit un doublé suisse pour ce qui est des récompenses. Le festival lui-même a reçu le Prix de la Culture des mains de la ville de Winterthour. De plus, le collectif artistique «Superschool» de Berlin a organisé le premier (et à ce jour le seul) Congrès du «Kongress des Halbwissens» de Winterthour. Ce talk-show donné en direct explorait les profondeurs de la connaissance superficielle d'une manière amusante, présentant des invités avertis tels que Elisabeth Bronfen, Patrick Frey, Michèle Roten, et Michael Steiner.

Highlights dans le programme

  • l'Autriche
  • Superschool Berlin
  • École de cinéma Lodz

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «René» (Suisse 2007) de Tobias Nölle
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Hoy no estoy » (l'Argentine 2007) de Gustavo Taretto
  • Prix du meilleur film suisse: «Twist» (Suisse 2006) de Alexia Walther
  • Prix du Public: «Il neige à Marrakech» (Suisse 2006) de Hicham Alhayat

Jury

  • Jukka-Pekka Laakso (dirécteur de festival, Tampere Film Festival, Finlande)
  • Kathrin Resetarits (actrice et réalisatrice, l'Autriche)
  • Florian Keller (rédacteur cinéma, Tages-Anzeiger, Suisse)

10e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

8 au 12 novembre 2006

En 2006, les Kurzfimtage sont entrés dans un âge précoce de puberté avec des développements rapides et une expansion à 5 jours de festival. L'archivage analogique des courts métrages a été catalogué et rendu accessible aux chercheurs externes avec le but de soutenir pleinement la promotion du court métrage.

Après l'aventure des vélos-taxis deux ans auparavant, qui emmenaient les visiteurs d'un lieu à un autre, le 10e anniversaire a permis de voir un ciné-club mobile déambuler dans les rues de la ville. 10 courts métrages sur la vie et les gens de Winterthour, réalisés spécialement pour l'occasion, étaient montrés à l'intérieur d'un mini-van réaménagé tandis qu'une caméra extérieure montrait aux passants des images live. De plus, le journal du festival «DAS BLATT. DAS BLATT» qui sortait tous les jours à 18h00, relatait toute sorte d'anecdotes. Pour la première fois, le festival fut en mesure d'offrir un logement à tous ses invités – Un grand pas en avant, après les avoir envoyés dans des abris polyvalents de l'armée suisse, qu'ils devaient libérer tôt le matin.

Highlights dans le programme

  • Méxique
  • Artavazd Pelechian
  • Films inoubliables de 10 ans Kurzfilmtage

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Aldrig som första gången!» (Never like the first time!) (Suède 2006) de Jonas Odell
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: (ex aequo): «A bras le corps» (la France 2005) de Katell Quillevere et «The Substitute» (Israël 2005) de Talya Levi
  • Prix du meilleur film suisse: «Federer et moi» (Suisse 2006) de Robin Harsch
  • Prix du Public: «West Bank Story» (USA 2005) de Ari Sandel

Jury

  • Evelyn O’Grady (directrice du festival britspotting Berlin, collaboratrice à Internationales Filmfest Emden Aurich Norderney)
  • Antonin Svoboda (réalisateur et producteur und Produzent, l'Autriche)
  • Peter Luisi (réalisateur, Suisse)

9e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

9 au 13 novembre 2005

Avec cette 9e édition est venu le temps de la digitalisation, et par conséquent, le début de la fin des piles de VHS. Plus de la moitié des 1800 films soumis étaient produits sur des supports digitaux et bien 75 réalisateurs ont utilisé la plateforme en ligne européenne «reelport» pour inscrire leur film. Le festival a également changé d'identité graphique et a élaboré un nouveau logo en collaboration avec l'agence Riografik : la lettre minuscule «k», qui est littéralement devenue le logo du festival, est apparue pour la première fois dans le catalogue.

Les annonces dans le Tages-Anzeiger - le nouveau partenaire média du festival – étaient elles bien plus tape-à-l'œil. A nouveau, la charge de travail de l'équipe fut énorme avec plus de 5000 heures de travail. Par conséquent, après pratiquement 10 ans, le «seul festival sans directeur» a abandonné à contre-cœur ses meetings interminables où chaque décision devait être acceptée par l'ensemble de l'équipe et a désigné Reto Bühler comme premier Directeur artistique.

Highlights dans le programme

  • Documentaires
  • Films de l'industrie suisse 1910–1970
  • Early Newsreel 1968–1970

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Spezialized Technicians Required: Being Luis Porcar» (Espagne 2005) de Manuel Saiz
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: (ex aequo) «Ele & Jagger» (l'Argentine 2005) de Juan Ramon Ojuez et «Stalk» (Grande-Bretagne 2005) de Leigh Hoodgkinson
  • Prix du meilleur film suisse: (ex aequo) «Frohe Ostern» (Suisse 2005) de Ulrich Schaffner et «Wir sind dir treu» (Suisse 2005) de Michael Koch
  • Prix du Public: «Sidasti Baerinn» (The Last Farm) (l'Islande 2004) de Runar Runarson

Jury

  • Marcy Goldberg (comité des programmes Filmfestival Vision du Réel, Nyon,Suisse)
  • Jan Schomburg (réalisateur, Allemagne)
  • Victoria Münnich (rédactrice cinéma ARTE, Kurzfilmmagazin «Kurzschluss», Allemagne)

8e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

11 au 14 novembre 2004

2004 est l'année où les visiteurs ont eu le plaisir de savourer des trajets en vélo-taxi. Heureusement pour les chauffeurs, les distances étaient à peine plus grandes que la longueur des bobines de courts métrages qui devaient, à l'époque, mesurer 820 mètres au maximum.

Une bonne majorité des 9800 visiteurs ont eu l'occasion d'emprunter ce service «limousine» pour aller d'un lieu de projection à un autre et assister à l'un des programmes de choix qui incluaient des films venus d'Italie, la compétition «CHurzfilm» (étendue sur deux programmes), et des œuvres du réalisateur britannique John Smith. Ce dernier faisait également partie du Jury et a immortalisé sa visite à Winterthour avec son projet «Throwing Stones» qui montre ses tentatives nocturnes de s'introduire dans les loges fermées à clef de son hôtel. La ville de Winterthour a récompensé cet «hommage» et en particulier, bien entendu, le travail des organisateurs en reconduisant un contrat de subventions de trois ans.

Highlights dans le programme

  • l'Italie
  • John Smith

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «C’est l’histoire d’un belge» (Belgique 2003) de Rodrigo Litorriaga
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: (ex aequo) «Nie solo seiN» (Allemagne 2003) de Jan Schomburg et Benedikt Ritter et «Allerleirauh» (Allemagne 2004) de Anja Struck
  • Prix du meilleur film suisse: «Tiger erdolchen» (Suisse 2004) de Moritz Gerber
  • Prix du Public: «Meine Eltern» (Allemagne 2003) de Neele Leana Vollmar

Jury

  • Marianne Sträuli Farinelli (spécialiste en cinéma, Université de Zurich, curatrice, Memoriav et Festival «Il Cinema Ritrovato», Bologna)
  • Corinna Schnitt (artiste indépendant, réalisatrice, Allemagne)
  • Thom Palmen (directeur artistique, Umea International Filmfestival, Suède, directeur Botnia Filmverleih, président European Coordination of Film Festivals (ECFF))

7e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

13 au 16 novembre 2003

Il n'y a pas eu de rupture ni de cœur brisé pour passer le fameux cap des 7 ans des Kurzfilmtage, mais plutôt de nouvelles relations. La télévision nationale suisse est devenue le nouveau partenaire média du festival, et la coordination européenne des Short Film Festivals a admis les Kurzfilmtage comme son plus jeune membre. Par ailleurs, les organisateurs ont renforcé la position de la Suisse en créant un nouveau programme de compétition, «CHurzfilm», composé uniquement de films helvétiques.

Depuis 2003, les films sélectionnés dans la compétition suisse sont éligibles à la nomination du Prix du cinéma suisse, les «Quartz», dans la catégorie Meilleur Court métrage. A part les records usuels – toujours plus de visiteurs et toujours plus de films soumis – la 7e édition a même accompli un record mondial avec l'un de ses événements spéciaux: la plus grande boucle de film Super 8 a frayé son chemin dans trois projecteurs et est entrée dans le Livre des records. Dans l'histoire des Kurzfilmtage, on notera aussi l'engagement des deux premiers employés permanents dans la structure du festival, Andrew Blackwell et Dani Fuchs, sur la décision démocratique des 35 membres de l'équipe.

Highlights dans le programme

  • Courts métrages ethnodocumentaires
  • Klaus Kinski – une lecture scénique
  • Guy Maddin

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Lift » (l'Angleterre 2001) de Marc Isaacs
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: (ex aequo) «Spin» (l'Angleterre 2003) de Cath Le Couteur et «15’» (Singapour 2002) de Royston Tan
  • Prix du meilleur film suisse: «Camkiller» (Suisse 2002) de Curdin Schneider
  • Prix du Public: «Lift» (l'Angleterre 2001) de Marc Isaacs

Jury

  • Sylke Gottlebe (diréctrice de AG Kurzfilm e.V. Bundesverband Deutscher Kurzfilm)
  • Matthias Müller (réalisateur, professeur de film expérimental at Kunsthochschule für Medien in Köln)
  • Susann Wach Rozsa (rédactrice, Schweizer Fernsehen DRS)

6e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

14 au 17 novembre 2002

La grande nouveauté de cette 6e édition fut le nouveau centre du festival: le déménagement au Casinotheater a permis de réduire les distances entre les différents lieux et augmenté le nombre de sièges, menant à des «améliorations durables de fond en comble». A nouveau, le festival a attiré de nombreux spectateurs et près de 7500 visiteurs ont pu profiter d'une chaise en bois ou d'une place dans le foyer.

Un siège d'honneur était réservé pour le maire de la ville de l'époque, Ernst Wohlwend, qui n'aurait manqué une séance sous aucun prétexte, même pas un séjour forcé à l'hôpital. L'attention du public des Kurzfilmtage s'est accrue en 2002, grâce notamment au trailer du festival qui a été diffusé dans environ 60 cinémas indépendants dans l'ensemble de la Suisse et passé plus de 30 fois à la Télévision suisse (SF1 et SF2). En plus des lauréats de la compétition, les organisateurs ont également été récompensés: le Canton de Zurich a accordé un Prix doté de CHF 15 000.- au festival, «en reconnaissance de toutes les années de travail de mise en place pour ce festival qui attire aujourd'hui l'attention bien au-delà de Winterthour».

Highlights dans le programme

  • la Corée du Sud
  • Rétrospective Peter Tscherkassky

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Meska Sprawa» (A Man Thing) (Pologne 2001) de Slawomir Fabicki
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: (ex-aequo) «Ich muss gehen» (Allemagne 2001) de Florian Mischa Boeder et «Dortoka Uhartea» (Insel der Schildkröte) (Espagne/Allemagne 2002) de Maru Solores
  • Prix du meilleur film suisse: «Swapped» (Suisse 2000) de Pierre Monnard
  • Prix du Public: «Der Komplex» (Suisse 2002) de Fabienne Boesch
  • Prix du cinéma: «Aria» (Norvège/Canada 2001) de Pjotr Sapegin

Jury

  • Dr. Christine N. Brinckmann (professeur cinéma, auteure, Suisse)
  • Gerald Weber (collaborateur, Sixpackfilm)
  • Hee-Seon Kim (artiste indépendant, graphiste, éditrice, Compositorin)

5e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

8 au 11 novembre 2001

Le festival se prolonge mais les films restent courts: grâce au succès continu et au public de plus en plus nombreux, les Kurzfilmtage s'étendent sur 4 jours en 2001 (contre trois les années précédentes).

Ceci fut rendu possible grâce en partie à une campagne de financement qui a mené notamment au soutien de la Zürcher Kantonalbank comme premier sponsor principal – aujourd'hui toujours présent. En plus de la compétition et des films de Suède, le point fort de cette 5e édition fut le «Stacheltierparade», un programme de courts satiriques venus de l'ex-Allemagne de l'Est présentés pour la première fois dans un festival international. De plus, 2001 marque le début des discussions très appréciées du public avec des réalisateurs, des professionnels de la branche et des membres du comité de sélection.

Programme Highlights

  • Suède
  • Rétrospective Matthias Müller

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Michelle» (Allemagne 1999) de Mark Monheim
  • Prix d’encouragement de la compétition internationale: «Tous à Table» (Suisse/Belgique/France 2001) de Ursula Meier
  • Prix du meilleur film suisse: (ex-aequo) «Das Engadiner Wunder» (Suisse 2001) de Anka Schmid/Tania Stöcklin et «So oder so» (Suisse 2000) de Lawrence Grimm
  • Prix du Public: «Viaje en Taxi» (Suisse 2001) de Nico Gutmann

Jury

  • Leif Furhammar (profésseur cinéma, réalisateur, producteur, critique et auteur, Suède)
  • Birgit Kämper (rédactrice cinéma, ARTE, Strassbourg)
  • Vincent Pluss (réalisateur, Suisse)

4e Internationale Kurzfilmtage Winterthur

10 au 12 novembre 2000

Pas de festival de films sans compétition! Par conséquent, les organisateurs ont décidé de rebaptiser l'événement «Internationale Kurzfilmtage Winterthur» et ont trouvé les fonds pour doter des Prix à hauteur de CHF 12 000.- pour la compétition officielle. Les films soumis, empilés dans d'innombrables sacs de commission au bureau de l'association, furent montrés au Kino Palace et évalués par un Jury invité.

En plus de la compétition et de six programmes thématiques de courts métrages (incluant un programme consacré à l'Iran, pays invité de cette édition, ainsi qu'un hommage aux trailers de cinéma), il y eut une lecture de scénario, de nombreuses installations artistiques dans les vitrines des magasins de Winterthour, et une deuxième édition de la «Trash Night» qui avait d'ores et déjà atteint une consécration légendaire l'année précédente. La collaboration avec la Lanterne magique, le ciné-club des petits, fut également lancée cette année-là – dès lors, le court métrage a été considéré comme un support bien accueilli dans les écoles primaires de Winterthour et alentours.

Highlights dans le programme

  • l'Iran
  • Rétrospective HGKZ
  • Bande-annonces

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Ampiaispaini» (Wrestling with the Bee)(Finlande 1999) de Meritta Koivisto
  • Prix du meilleur film suisse: «Tout est bien» (Suisse 2000) de Vincent Pluss
  • Prix du Public: «Summertime» (Suisse 2000) de Anna Luif

Jury

  • Astrid Kuehl (directrice générale de KurzFilmAgentur Hamburg, co-directrice du festival Internationales Hamburger KurzFilmFestvial)
  • Hassan Dezvareh (professeur film et fotojournalisme, University of Art in Teheran, responsable des relations internationales, Iranian Young Cinema Society)
  • Stina Werenfels (réalisatrice, Suisse)

3e Kurzfilmtage Winterthur

12 au 14 novembre 1999

Pour la 3e édition des Kurzfilmtage, les organisateurs ont sélectionné des films venus de 20 pays selon des critères thématiques. Pour la première fois, deux Prix du Public dotés de CHF 3000.- au total ont été remis; l'un pour le meilleur film international, l'autre pour le meilleur film suisse.

Mais les véritables gagnants furent en réalité les organisateurs, qui, pour la troisième fois consécutive, ont rencontré un magnifique succès, bien qu'ils aient dû à nouveau mener le festival «avec un budget totalement insuffisant». Environ 2000 personnes se sont rendues au festival, enthousiastes même par les «mauvais films» montrés dans le programme «Trash Night», accompagnés par «de la mauvaise musique, des annonces terribles et de la bière chaude».
En 1999, le cinéma Loge est devenu le deuxième lieu de projection. Par ailleurs, c'est l'année où l'association des «Kurzfilmtage Winterthur» a été fondée.

Highlights dans le programme

  • Funny Games
  • Chasseurs et cueilleurs
  • ...

Lauréats

  • Grand Prix de la compétition internationale: «Desserts» (Écosse 1998) de Jeff Stark
  • Prix du Public Suisse: «Blush» (Suisse 1999) de Barbara Kulcsar

2e Kurzfilmtage Winterthur

13 au 15 novembre 1998

Bien que les Kurzfilmtage étaient à la base prévus comme un événement ponctuel unique, la «recherche des chaises supplémentaires lors de la première édition» a encouragé l'organisation à remettre le couvert une deuxième fois.

Le concept, outre de présenter des films venus de Suisse, d'Allemagne, d'Autriche et d'un pays invité, est resté le même. Après la Pologne, ce fut au tour de Cuba de présenter des films à Winterthour – avec un acheminement à nouveau illégal, mais sans conséquence judiciaire cependant. On remarquera que la durée des films montrés à l'époque n'était pas aussi stricte, et on faisait seulement attention à ce que les films «ne dépassent pas trop 20 minutes». A nouveau, le festival s'est conclu sur un beau succès avec deux fois plus d'entrées, soit 1500.

Highlights dans le programme

  • Cuba
  • Courts métrages classiques
  • Court métrages des réalisateurs connus

1e Winterthurer Kurzfilmtage

14 au 16 novembre 1997

Tout a commencé autour d'une bière: parce qu'une bande copains, réunis autour des «pères fondateurs» Rolf Heusser et Stefan Busz, étaient frustrés de ne pas obtenir de billets réservés à la branche pour les festivals de l'époque, ils ont fondé ensemble le leur, sur une initiative du Filmfoyer de Winterthour et du cinéma Nische. La première édition des «Winterthurer Kurzfilmtage», les Journées du court métrage de Winterthour, était née!

Pendant trois jours, dix programmes de courts métrages venus de Suisse, d'Allemagne et d'Autriche, ainsi que de la Pologne – le pays invité – furent montrés. Pour ce dernier, la légende raconte qu'un des membres fondateurs aurait passé les films illégalement via la frontière verte. Les programmes des films de courts métrages étaient montrés à la Alte Kaserne pour la modique somme de 9.- pour une entrée, CHF 19.- pour une carte journalière et CHF 29.- pour un pass du festival. Il y a eu environ 750 entrées enregistrées.

Highlights dans le programme

  • Pologne
  • Les débuts des réalisateurs réputés